Détente en famille le temps d’un weekend à Annecy

Annecy est une ville dont il est facile de tomber amoureux. Elle a en tout cas été la muse de peintres et poètes dont certains l’appellent la « perle des Alpes » ou la « petite Venise des Alpes ». Le camping Annecy est l’occasion pour les visiteurs de découvrir une cité sertie au cœur du sillon alpin nord, entre Genève et Chambéry, en bordure du lac verdoyant formé entre les massifs préalpins des Aravis et des Bauges, au pied de la montagne du Semnoz. Annecy séduit, au fond, autant pour ses paysages à couper le souffle que pour la richesse de son patrimoine historique et culturel.

Les traces d’un enchevêtrement historiques dans le quartier de Vieil Annecy

Le séjour en camping Annecy est l’occasion de découvrir par exemple de pittoresques ruelles pavées (Perrière, de l’Ile, Sainte-Claire, Filaterie, etc.) au bord desquelles d’anciennes maisons sur arcades se dressent, reconnaissables notamment à leurs façades colorées d’ocre ou de terre de sienne.

La visite permet également de découvrir la porte Sainte-Claire, reconnaissables entre autres à leurs gonds et mâchicoulis d’origine ; les visiteurs arpentent alors le chemin des remparts ou de la côte Nemours pour rejoindre le musée-château et admirer notamment sa majestueuse cour d’honneur. L’édifice est imposant et domine d’ailleurs les toits de la vieille ville, surplombe également le lac. Il fait en même temps partie des vestiges de la période princière pour la capitale Genevois-savoyard, au cours de laquelle, dès le 13ème siècle, se sont succédés les comtes de Genève, la maison de Savoie puis les ducs de Genevois-Nemours.

Les édifices religieux de la vieille ville

Le séjour en camping Annecy est en effet l’occasion d’apprécier la partie « religieuse » du patrimoine architectural de la cité. L’on se presse notamment pour visiter les églises Saint-François ou Saint-Maurice, pour admirer aussi le style architectural de la cathédrale Saint-Pierre. La profusion de bâtiments religieux vaut à Annecy d’être appelé la « Rome des Alpes » – les héritages chrétiens ont une place d’autant plus importante qu’au début du 17ème siècle, l’évêque de Genève, François de Sales, choisit la ville comme siège épiscopal. La basilique de l’ordre de la Visitation, encore debout de nos jours, date d’ailleurs de cette époque, de même que l’académie Florimontane, l’ancêtre de l’Académie française.

Annecy, « petite Venise » savoyarde

Cette appellation est due au style néo-classique de l’architecture de la cité, auquel s’ajoutent les influences du Piémont-Sardaigne, les canaux aux vannes du Thiou et du Vassé. Ces canaux sont enjambés par plusieurs ponts de pierre, depuis lesquels habitants et visiteurs peuvent admirer les bâtisses historiques situées dans la partie est de la ville, à l’image du Palais de l’Ile notamment.

Le « pont des Amours », qui enjambe le canal de Vassé, est certainement le plus emblématique des ponts de pierre d’Annecy. Il mène les visiteurs jusqu’à l’esplanade du Pâquier qui sert de théâtre d’eau aux pyrotechniques envoûtantes de la Fête du Lac. De là, on peut facilement rejoindre le parc de l’Impérial et son hôtel Belle Epoque. En poursuivant la promenade, on peut même pousser jusqu’à la verdoyante baie d’Annecy-le-Vieux, au pied de la colline, où l’on peut profiter d’une vue imprenable sur les Dents de Lanfon, le Trélod et l’Arcalod, au sud.

Annecy, une cité animée

Le séjour en camping Annecy est une occasion rêvée de découvrir les nombreuses balades aux abords de la ville. Certains sentiers se parcourent à pied, d’autres à vélos. Les visiteurs ne manquent notamment pas de sillonner la piste cyclable de la rive ouest du lac, en direction de Sévrier, Saint-Jorioz ou Duingt.

Les visiteurs se laissent également séduire par les nombreuses plages, les festivals musicaux et autres événements culturels organisés tout au long de l’année.

Annecy séduit d’autant plus qu’elle est à seulement une demi-heure de la station de ski de Semnoz et à deux heures de Châtel. La plus grande ville de Haute-Savoie est par ailleurs à 45 minutes de Genève et à une heure et demie d’Italie.

Dans la même thématique