Passer un dimanche à Lyon : quels sont les incontournables ?

Le dimanche est synonyme de la folie douce des marchés, en particulier celui de la Croix-Rousse, prisé autant des habitants que des visiteurs. Des fruits aux pains au chocolat bien chauds et d’autres spécialités locales… rendez-vous au Café du Gros Caillou, un des établissements les plus connus du secteur… Vous pourriez tout simplement aussi vous asseoir et profiter du doux bourdonnement du dimanche lyonnais tout en savourant une fraise… Nous vous proposons de découvrir quelques-uns des sites incontournables lors d’un court séjour à Lyon.

Les traboules à la Croix-Rousse

Le dimanche est un moment parfait pour découvrir le passé « caché » de Lyon. Que vous séjourniez dans un bel hôtel étoilé ou dans un camping Lyon avec parc aquatique, ou encore dans un gîte ou tout autre logement atypique, le weekend vous permet de découvrir ces emblématiques passages interconnectés que sont les traboules. Ces chemins étaient très utilisés par les soieries de la Croix-Rousses ; la Résistance s’en était beaucoup aussi servie pendant la période d’Occupation.

Après avoir savouré des pâtisseries, vous pourriez retrouver votre guide et d’autres visiteurs à la station de métro Croix-Rousse, juste avant de 11 heures. La visite dure généralement deux heures. Profitez-en donc pour apprécier les peintures murales de Lyon. Ceci dit, vous pouvez vous passer d’une visite guidée si vous êtes accompagné d’une personne qui connaît bien les lieux par exemple.

Promenade à vélo jusqu’au parc de la Tête d’Or

Pour prendre une bonne dose d’oxygène, loin de l’étalement urbain, descendez à vélo jusqu’au parc de la Tête d’Or. Vous pouvez aussi marcher ou y aller en bus. Le parc est littéralement immense, le plus grand de la ville au demeurant. Il possède un magnifique jardin de roses, des girafes, des singes et d’autres animaux ; en plus d’une magnifique serre avec des plantes exotiques rares, un lac avec des pédalos et de nombreuses herbes fraîches.

La visite du parc vous aura permis de respirer un grand bol d’air. Vous pouvez désormais rejoindre les rives du Rhône, le long desquelles vous marcherez pour trouver une péniche, pour un déjeuner tardif. Burger, pizza, salade lyonnaise… vous avez largement le choix.

La visite du musée des Confluences

Certains visiteurs n’hésitent pas une seule seconde pour plonger dans la piscine extérieure en forme de vaisseau spatial Tony Bertrand, ouverte même en hiver. Mais si vous n’en faites pas partie, vous pourrez toujours vous offrir de délicieux instants de balade le long des rives du Rhône. Profitez-en d’ailleurs pour faire un saut au musée des Confluences, le musée d’Histoire naturelle de la ville.

Le bâtiment en lui-même est aussi original qu’étrange pour certain, beau et monumental pour d’autres. En tout cas, il ne laisse personne indifférent. Ce musée populaire est relativement nouveau, abritant une collection de 2.2 millions d’objets concernant la Terre, la vie, les sciences sociales et la technologie dans un environnement lumineux et spacieux. Vous pouvez vous y déplacer à votre rythme.

Prendre un vaporetto pour revenir à Saint-Paul

Profitez de votre promenade dans la ville pour faire un saut à l’emblématique Centre commercial des Confluences, conçu pour rassembler un navire à voiles blanches. Il se trouve d’ailleurs à côté du musée, sur les docks audacieusement rénovés avec le mélange le plus étrange de styles architecturaux, comprenant des salles de concert, des restaurants, des entreprises et des appartements.

Les quais valent également le détour, même pour quelques minutes. Ensuite un petit bateau vaporetto vous fera remonter la Saône de Confluence à Saint-Paul, dans le centre-ville. Une fois arrivé à destination, vous savourerez une glace de Nardonne, une véritable institution depuis 1890.

L’une des meilleures manières de terminer cette visite, courte mais enrichissante, serait de succomber au goût de caramel au beurre salé, tout en regardant le crépuscule transformer le décor à l’horizon.

Dans la même thématique